jeudi 24 août 2017

Qu’est-ce que la Souveraineté de Corps ? Par Sydney Bell



Traduction et adaptation par Serpentine

Sydney est membre de la Sisterhood of Avalon depuis 2006  et participe en tant que Matrone des Communications au Conseil de Neuf. Travailleuse sociale, Sydney est aussi conseillère et coach en Image de Soi. A travers sa pratique, Embracing the Body Divine, elle travaille les personnes qui désirent développer une relation plus positive avec leur corps et revendiquer leur Souveraineté de Corps.

Pour en savoir plus sur le travail de Sydney, visitez son site  http://www.sydneybell.ca/

Artiste : Holly Sierra

Je décris mon travail comme étant un soutien pour les femmes revendiquant la Souveraineté du Corps. Vous pourriez simplement dire que je travaille avec les gens pour les aider  développer une meilleure image d’eux-mêmes et vous n’auriez pas tort, car cela en fait partie très certainement. Avec les années, j’ai utilisé le terme «  Souveraineté de Corps » car je sentais que cela parlait mieux de l’amplitude de ce travail et de la nature radicale de la pression culturelle placée dans la répugnance du corps. En fait «  la Souveraineté de Corps » parle d’une relation positive et paisible avec votre corps. Le thème de « souveraineté » donne une opportunité de s’arrêter pour aller un peu plus en profondeur.

Nous commençons par nous demander ce que « souveraineté » signifie. Ma compréhension de la souveraineté a pris forme durant ma période avec la Sisterhood  of Avalon en revendiquant notre souveraineté dans le Cycle de Guérison. Jhenah Telyndru, la fondatrice de la Sisterhood of Avalon, Morgen et auteur d’Avalon Within, décrit la souveraineté comme une « auto-détermination pleinement consciente, le sens de ce que nous sommes – d’où nous venons et où nous allons. ». Quand je pense à la Souveraineté de Corps, j’ai construit donc sur cette idée, se connaître et  se comprendre soi-même et nos propres actions pour être bien dans sa peau et mener une vie qui incarne cette pleine conscience de soi et la prise en charge de la façon dont nous vivons notre relation à notre corps, devenir responsable sur la façon dont notre corps est en relation avec le monde.

Bien, à quoi cela ressemble-t-il au quotidien ? Je vois le Corps de Souveraineté s’exprimer par une
pleine conscience, de la compassion et du discernement.  Commençons en pleine conscience : Le Corps
de Souveraineté est réalisé lorsque nous nous efforçons de vivre en accord avec la réalité physique de 
notre corps, nous lui prêtons de l’attention et répondons à ses signaux, tels qu’aller dormir, quand et 
quoi manger, quel mouvement nous met en joie. Laissez-vous aller à la compassion, nous tentons de 
voir notre corps comme un « projet » ou un aspect qui a besoin d’être perfectionné, de percevoir la 
perfection inhérente du corps et la divinité là, telles qu’elles sont. Au tour du discernement. Examinons 
cela : Quand je vis une vie souveraine du corps, il s'agit de la pensée critique, de revendiquer notre 
espace dans le monde et de rejeter la honte du corps. Je célèbre la diversité du corps et je refuse de me 
sentir mal si notre corps n'est pas conforme à un idéal irréaliste.
Quel est l’important du Corps de Souveraineté dans nos vies et dans notre quête plus large de la Souveraineté ? Je crois que se reconnecter avec notre corps et faire la paix avec est un élément vital à notre croissance personnelle car beaucoup d’entre nous se retiennent de faire ce que nous voulons vraiment. Nous pensons souvent que la vie que nous voulons peut être à nous seulement si nous sommes capables de contrôler et de façonner notre corps. Ce qui peut nous garder dans le circuit régime/ honte du corps pour toujours.Revendiquer la Souveraineté du Corps nous libère des croyances limitatives sur ce que nous devons sembler être pour être en bonne santé et heureux. Le Corps de Souveraineté nous offre un espace alternatif où le corps est la maison – un endroit de paix  servant de fondation de laquelle nous pouvons partir et aller plus loin dans notre travail