dimanche 29 janvier 2017

Cérémonie de Croning : Célébrer la Sagesse des Femmes



Article de Patti Wigington, about.com, le 10 mai 2016
Traduction et adaptation de Delphine Serpentine

Photographie de Kerstin Grunling

Célébrer le changement

Durant longtemps, "crone" fut une insulte. Un terme qui désigne une vieille femme ridée et bossue, évitée et mal aimée. Les femmes qui atteignaient un âge avancé étaient  rejetées comme des vieilles inutiles et rien n’existait pour célébrer cela. Heureusement, les temps changent et de plus en plus de femmes accueillent cet aspect dans leurs vies. Nous passons de nombreuses années sous le masque de la Vierge, suivi ensuite d’une vingtaine d’année en tant que Mère pour la plupart d’entre nous. Pourquoi ne pas célébrer cette phase de la vie ?

Féminine à tout âge

Beaucoup de femmes de cinquante, soixante et soixante-dix ans renoncent aux pièges de la « fausse jeunesse » qui fait partie de la société depuis ces dernières décennies. Il n’est pas rare de voir une femme mature parée de sa glorieuse chevelure argentée, alors qu’il y a dix ans elles auraient dépensé une petite fortune pour cacher leurs cheveux gris. Des femmes âgées sortent avec des hommes plus jeunes – après tout nous vivons plus longtemps qu’eux – et elles ont des agendas emplis d’activités sociales.
Les femmes d’aujourd’hui sont bien plus volontaires pour vivre leur sexualité et la féminité avec 
les années, il n’y pas si longtemps, a été considérée comme le temps de l’asséchement, faute d’une 
meilleure expression. Nous sommes finalement capables de reprendre la notion qu’avec l’âge vient 
la sagesse, et nous accueillons la puissance de notre propre énergie. Nous vivons plus longtemps, 
nous sommes indépendantes et nous voulons partager nos connaissances et expériences avec les 
autres. Nous sommes intelligentes et confiantes, et c’est sexy. 
 
Revendiquer le nom de Crone

Dans les cultures premières, l’Aînée était considérée comme une sage. Elle était une guérisseuse, une enseignante, celle qui transmettait la connaissance. Médiatrice lors des disputes, elle influençait les chefs tribaux, elle prenait soin des mourants jusqu’à leurs derniers souffles. Pour de nombreuses wiccanes et celles d’autres religions païennes atteindre le statut de Crone est une étape majeure. Ces femmes revendiquent le nom de Crone de façon positive et le perçoivent comme un moment de joie pour accueillir le statut d’aînée au sein de la communauté.

Se réjouir de notre propre Sagesse 

 
Photographie de Lunaesque
Chaque femme peut avoir sa cérémonie de Croning, bien que traditionnellement il soit choisi d’attendre au moins la cinquantaine. Cela en partie à cause des changements physiques, mais aussi parce que cinq décennies d’apprentissage ne s’inventent pas ! Dans certaines traditions wiccanes, il est recommandé d’attendre l’après ménopause pour devenir une Crone. Cependant, quelques femmes, dans leur trentaine n’ont plus leurs menstruations, alors que certaines soixantaines les ont encore, ainsi le moment de la cérémonie dépendra des lignes de temps de votre chemin personnel.
Une cérémonie de Croning peut être mené par une Grande Prêtresse, mais également par de femmes ayant déjà atteint la position de Crone. La cérémonie elle-même est réalisée par une cercle féminin, un esbat ou un sabbat lors d’un rassemblement de coven.  Il n’y pas de règle sur la façon de conduire la cérémonie, mais de nombreuses femmes ayant atteint le titre de Crone apprécient qu’il y soit inclus quelques-uns des éléments suivants :

  •           Un bain rituel ou un nettoyage préalable
  •          Des chants
  •           Une méditation guidée honorant l’archétype de la Femme Sage
  •           Des symboles de l’initiation : un bâton, une guirlande ou une couronne
  •           Des percussions, de la musique ou de la poésie célébrant la féminité
  •           Un autel avec des photos des femmes et des amis qui vous ont habilitée
  •           Un repas de célébration
  •           Un symbole du passage à la Crone – passer un voile ou un tunnel, franchir un carrefour cérémoniel
  •           Un échange de cadeaux ou de bénédiction ( un panier de Crone plein de chocolat et d’infusion est courant)


Certaines femmes choisissent de prendre un nouveau nom lors de leur Croning, ce n’est pas obligatoire mais nous prenons de nouveaux noms pour les autres étapes de nos vies, si vous sentez que c’est juste, faite-le. Votre nom de Crone peut ne regarder que vous, ou partagez-le avec vos amis ou déclarez-le au monde.

Franchir le carrefour vers l’âge de ma Crone peut être un événement majeur dans votre vie de femme. C’est la célébration de tout ce que vous avez appris, et de tout ce que vous apprendrez dans le futur. Pour beaucoup de femmes, c’est le moment de passer de nouveaux engagements, de faire des vœux. Si vous n’avez jamais d’intérêt à prendre une position de leader dans les aspects de votre vie, maintenant est le moment de le faire. Ce troisième cycle de votre vie est celui dans lequel vous devenez une Aînée, et vous rejoignez un groupe spécial. Vous avez un temps de vie et d’accomplissement derrière vous et des décennies encore devant vous. Le mot Crone est désormais un mot de pouvoir pour vous. Célébrez-le. Vous l’avez mérité.